mardi 20 avril 2010

Les premières "Pages Perdues" ?

Comme mentionné dans mon dernier poste, je n'ai pas eu beaucoup de temps dernièrement pour travailler sur mon projet. Par contre, ce qui est bien avec un projet d'écriture, c'est que ça demande beaucoup de réflexion, laquelle ne demande aucun matériel et peut être fait presque en tout temps et presque partout!

Donc, récemment, j'ai laissé promener mon imagination... Pour le mentionner sans trop en dévoiler, mon premier livre de la série devrait (à moins que le plan change, ce qui est une possibilité) ouvre sur un personnage qui, dès le début, se fait remarquer par son absence. C'est réellement un personnage qui "aurait dû" être dans l'histoire, mais comme il n'est pas là, tout change... ce qui donne naissance à l'intrigue. Il m'a donc semblé évident que je devais TOUT savoir sur ce personnage, pour que tous les éléments de l'histoire qui tournent autour de lui en soit plus enrichis, même si lui-même n'est pas là.

Comme point de départ sur ce sujet, selon les grandes lignes de l'histoire, je savais qu'il "vient de loin", qu'il est d'une autre race (on parle d'humains, même si c'est dans un manuscrit de fantasy) ;o) , d'une autre île, mais il me manquait beaucoup de détails, le plus important étant "pourquoi est-il parti de chez-lui?"

Pendant que j'étais occupée par la vie, j'ai donc médité sur son histoire; j'ai rapidement compris qu'elle deviendrait une nouvelle dans les "pages perdues" qui serait sûrement intéressante de montrer... Mais plus je répondais aux questions nécessaires au développement du personnage et de ses intrigues qui composent sa vie, plus j'ai vu l'ampleur que ces anecdotes ont pris... J'ai un plan de rédigé pour cette partie.

Je suis encore écrivaine-novice et mon manque d'expérience m'empêche de pouvoir faire un estimé du nombre de pages que cette histoire prendra, seulement en me basant sur mon plan. Je vais devoir l'écrire pour le savoir. Mais... je pense avoir suffisamment de matériel pour écrire un petit roman d'environ 200 pages, qui ce tient en lui-même (autant au niveau de l'intérêt de l'histoire que de l'intrigue)! C'est possible que je me trompe. Peut-être que ce sera 100 pages... Mais c'est certain que je fais plus de 20 pages!

Du coup, je trouve la situation embêtante... D'un côté, je pense que cette histoire est intéressante à raconter. Je trouve, personnellement, que le personnage "absent" dont je faisais la mention au début, est très attachant et donc, je pense que c'est bien de savoir tout son histoire. Mais d'un autre côté, je ne suis pas certaine que pour la série que je prépare, ce soit pertinent. Son histoire à lui... aussi intéressante qu'elle soit, reste anecdotique pour la série en soi. Donc, je ne sais plus si je devrais la mettre dans la série ou dans les "pages perdues"...

De toutes façons, c'est certain que je vais l'écrire. Je verrai plus tard où je la mets... Dans le pire des cas, un directeur littéraire tranchera. Mais, disons que je me reconnais ici: je veux élaborer une petite histoire comme ça et je reste incapable de faire dans le court! Il semble que ma toile de fond préféré, c'est définitivement le roman, et non la nouvelle. Je me sens trop coincée dans une nouvelle; pas assez de place... autant dormir dans une boîte téléphonique! Non, c'est clair que je suis romancière, et ce, depuis le début (aussi bien dire depuis toujours, puisque j'ai commencé à écrire "dans un but sérieux de publier" dès l'âge de 9 ans)!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire