dimanche 9 mai 2010

Et mon projet, lui?

Pendant que je méditais sur mon choix, que je traversais les étapes qui m'ont conduit à donner ma démission et me remettre à jour en 3D, qu'ai-je fais pour mon projet? Pas grand chose, bien sûr, car mon esprit était occupé ailleurs, mais quand même, j'ai toujours un peu de place pour l'évasion.

La dernière fois que j'ai parlé de mon projet, je disais que j'ai développé le passé d'un personnage qui, dans la série, brille par son absence. J'avais besoin de le connaître, de savoir d'où il vient et pourquoi l'histoire change par le fait qu'il n'est plus là. Son histoire est devenue tellement attachante pour moi que je me suis dit que je pourrais peut-être le mettre dans la série même, ou en faire une nouvelle dans les "pages perdues" (je ne suis toujours pas décidée sur ce point; je verrai lorsque je serai plus avancé dans le projet), mais d'une manière ou d'une autre, je vais l'écrire. J'ai aussi mentionné que son histoire était maintenant suffisamment claire que je pourrais pratiquement commencer à l'écrire réellement.

Et bien non. Lors des mes évasions dans mon pays imaginaire que je construis, j'en suis venue au concret, à ce que j'écrirais, par où je commencerais... Je me suis laissée aller, j'ai écouté les dialogues de mes personnages, j'ai regardé les scènes, tenter de les sentir, d'entrer dans la peau de mes personnages, à quoi pensent-ils, que ressentent-ils, quels sont leurs objectifs?

Il manque quelque chose encore, ce qui me bloque. J'ai des grandes lignes de religions, mais pas pour cette peuplade. Il me manque aussi une profondeur historique. Où, dans le temps, débute l'histoire? Je sais ce qui se passera dans le futur (je l'ai écris la première fois que j'ai tenté de publier), mais que s'est-il passé avant? J'ai besoin d'un contexte culturel et historique plus solide.

Je n'ai pas bloquée tellement longtemps, car j'ai sorti un livre que j'ai acheté lors d'un voyage en Écosse (il y a 10 ans presque exactement). J'ai commencé à étudier notre propre histoire, à la fin de l'Âge de Bronze, début de l'Âge de Fer, pour comprendre l'époque dans laquelle je veux travailler. Bien sûr, mon monde ne se passe pas dans le nôtre, les religions sont différentes et l'évolution aussi. Il n'y a pas Rome, ni la chute de Rome, donc pas de Moyen-Âge... tout est différent, bref. Mais ça ne change pas que je sens le besoin de mieux connaître notre histoire, pour m'influencer et m'inspirer.

Au travers de tout cela, bien sûr, j'ai vraiment VRAIMENT hâte de quitter mon emploi. C'est comme la trame émotionnelle dans laquelle je suis prise. Je me sens sur le bord de la dépression ou de la crise de nerfs... J'ai décidé de partir en Juillet, pour faire un mi-chemin entre maintenant et les cours de l'automne, parce que je savais que je ne pouvais pas attendre l'automne, mais que ce serait réellement trop déraisonnable de partir trop tôt... Mais finalement, je pense que ce sera un deux mois affreusement long...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire