mardi 14 septembre 2010

Le "Papier Pensine"

Il y a longtemps que je n'ai pas fait de mise-à-jour sur mes projets, alors je vais prendre un petit moment pour vous écrire un mot ici.

Le dernier mois est marqué par des rhumes et autres petits malaises. J'ai dû souvent rester à la maison avec ma fille malade, donc j'ai vraiment l'impression de ne pas avoir bien avancé mes projets pendant ce temps.

Du côté de la 3D, j'ai essayé ZBrush et la partie que j'ai toujours eu du mal à comprendre est toujours présente... C'est la partie où ce n'est pas réellement un logiciel de 3D; l'interface n'est pas en 3D... Donc c'est un peu comme tenter de faire de la 3D avec Photoshop... ce que ZBrush appelle la 2.5D. Je trouve cette approche inconfortable, quoique le logiciel en soi est puissant dans ses possibilités.

Mon conjoint qui travaille chez Autodesk m'a alors parlé d'un autre logiciel un peu moins connu dans le même genre, soit Mudbox. Comme ZBrush, dans Mudbox, on travaille la 3D comme si c'était une motte de glaise que l'on modéliserait avec les doigts, ici remplacé par la souris ou une tablette graphique. Avec Digital Tutors, dans le volet Mudbox, j'ai regardé plusieurs vidéos pour comparer avec ZBrush. Ils sont effectivement très similaire au niveau des outils, à la différence que Mudbox a un interface 3D, ce qui, pour moi, me semble plus confortable au niveau de la navigation. Le choix, évidement, reste toujours très personnel. Je n'ai pas eu le temps d'essayer Mudbox, mais j'ai une version d'installée... ce n'est qu'une question de temps.

Par contre, j'ai commencé un nouveau projet de tutoriels, celui du design intérieur avec Softimage: comme je fais la scène proposée dans le tutoriel en même temps que j'écoute les vidéos, c'est relativement long et le projet n'est pas encore terminé (je dois avoir dépassé la moitié).

Entre temps, j'ai eu beaucoup de temps pour réfléchir sur mon nouveau projet d'écriture de Science-Fantasy que j'ai mentionné dans mon poste précédent. Ce projet rempli vraiment ma tête. J'ai eu des moments où je n'arrivais pas à m'endormir, parce que mon esprit était occupé à me raconter des morceaux de cette histoire. Ça me rappelle l'époque où ma mère me couchait trop tôt, tellement tôt que je ne m'endormais pas avant 1 à 2 heures plus tard, mais j'avais tellement peur de me lever ou de me faire prendre la lumière allumée à lire ou jouer dans mon lit... je faisais la seule chose que je pouvais faire dans le noir à 8 ou 9 ans... je me racontais des histoires! C'est comme ça que j'ai commencé l'écriture: ma tête devenait tellement remplie de scénario, je devais la vider sur papier. J'ai commencé à 9 ans à écrire "sérieusement", c'est-à-dire dans le but d'en faire un film ou un livre.

J'ai donc eu des moments de grande fatigue, à prendre une heure m'endormir parce que je me racontais cette histoire dans ma tête, puis ma fille qui se réveillait 2 à 3 fois dans la nuit à cause de son rhume ou d'une molaire qui pousse, ce qui me demandait de 5 à 45 minutes la rendormir, puis je n'arrivais pas à ME rendormir parce que je continuais le scénario de mon livre dans ma tête... Alors un jour où ma fille était à la garderie, je me suis assise à l'ordinateur et j'ai écrit cette scène qui était rendue une véritable obsession. Ah, je me suis enfin libéré l'esprit et j'ai pu recommencer à bien dormir... Écrire, je l'ai déjà dit, c'est un BESOIN pour moi... c'est pour moi, comme la Pensine de Dumbledore!

La semaine passée, j'ai passé beaucoup de temps avec ma fille enrhumée, alors j'ai très peu travaillé et beaucoup réfléchi. Hier, j'ai eu un autre urgence d'écrire; non pas une scène cette fois, mais le plan de l'histoire. Et en une journée (environ 10 heures), j'ai réussi à vraiment tout mettre sur papier toutes les idées résumées que j'avais en tête, en ordre chronologique. Le plan n'est pas complet; il me manque encore un tiers de l'histoire, je crois (dur à dire pour le moment), mais cette partie n'est pas encore très clair dans mon esprit. Les portes sont ouvertes pour les événements à venir de l'histoire, les éléments sont en place, mais la suite des événements n'est pas clair dans mon esprit encore, donc tenter le l'écrire me prendrait un éternité; je préfère attendre de sentir une autre urgence d'écrire pour me lancer sur la fin de l'histoire.

Bref, je suis contente tout de même de voir que ça avance malgré tout.
J'ai aussi pu passer de beaux moments avec ma fille; même malade, elle ne perd pas son sourire. C'est une vraie amour!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire