mardi 8 mars 2011

L'Approche du congrès Boréal 2011

Par cette belle après-midi de Mars (au lendemain d'une tempête de 50 cm de neige)...
Photo de ma nouvelle terrasse, aujourd'hui
 

...et un moment où ma fille a bien voulu se reposer, je me promenais tout bonnement sur l'internet pour tomber sur le blog du jeune directeur littéraire du Fanzine Brins d'éternité, Guillaume Voisine (et éditeur de ma nouvelle en deux parties "La Fontaine d'Onyx" Partie I & Partie 2 en 2006-2007), sur un poste "Aux urnes"... qui m'a ramené à la réalité: Boréal!

Pour mes ami(e)s non-écrivain, chaque année, se tient le Congrès Boréal, (Depuis 1979, le congrès Boréal accueille les amateurs, les connaisseurs et les créateurs du fantastique, de la fantasy et de la science-fiction. à cette occasion, le public est invité à rencontrer des auteurs tant professionnels que de la relève, de même que des éditeurs et des directeurs littéraires passionnés par les genres de l’imaginaire.)

J'ai découvert ce congrès il y a quelques années, suite à un texte refusé par un éditeur (j'ai été invité, dans une lettre de refus, à y assister), et ce fut le déclencheur de bien des rencontres!

Mon premier Boréal remonte, je crois, en 2005.

Moi qui a étudié en infographie 3D, j'avais assisté principalement à des congrès sur les hautes technologies du film international et de l'animation dernière génération, avec des écrans géants partout, des vidéos les plus époustouflantes les unes que les autres et un paquet de gens plutôt snob qui venaient des quatre coins du globe.

Ma première impression de Boréal a été la simplicité. C'est un événement littéraire québécois, donc nécessairement, plus petit et largement moins commandité. La deuxième chose qui m'a frappée, c'était à quel point les auteurs québécois de science-fiction, fantasy et fantastique (SFFF) sont faciles d'accès!

Comme je faisais parti des nouveaux visages et potentiellement, de la relève en littérature SFFF, j'ai été accueilli presque comme une reine avec les autres de mon groupe! Il était facile de poser des questions ouvertement, de se faire entendre et de recevoir autant de réponses bien détaillées que de personnes intéressés à y répondre!

C'est à ce premier Boréal que j'ai rencontré Francine Pelletier, qui a glissé un moment donné dans un panel qu'elle travaillait dans le comité de lecture de l'éditeur Alire (où j'ai entre autre tenté de me faire publier)... Entre deux jours de congrès, je suis retournée chez-moi pour ressortir ma lettre de refus, et réaliser qu'elle a été signé par elle!

Alors, dès le lendemain, je suis allée à sa rencontre pour discuter en tête-à-tête des éléments faibles de mon texte, pour comprendre comment améliorer mon écriture dans l'objectif qu'un jour, je sois publié.

J'y ai aussi rencontré Élisabeth Vonarburg, pour ensuite, l'année suivante (2006 je crois), suivre mon premier atelier d'écriture, qui a été comme un tremplin pour le développement de mon écriture! Boréal 2007, je rencontrais en personne Jean-Claude Dunyach, que j'ai préalablement rencontré via le forum de l'édition Bragelonne, où il a été éditeur de la collection de science-fiction pour une période de temps.

Ensuite, j'étais aux études en herboristerie en plus de travailler et d'être enceinte, ensuite j'étais avec un bébé allaité, ensuite, c'était à Québec... Bref, depuis les dernières années, j'ai perdu le fil! Il est temps de m'y remettre et que j'y retourne! =D

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire