lundi 16 avril 2012

Est-ce que quelqu'un pourrait me dire...???

     En étant impressionnée par la superbe température printanière de cette année, je me disais que c'est dommage que je ne sois pas une musicienne ou chanteuse... J'ai déjà tenté la musique dans mon enfance et quoique je ne pratiquais pas avec le même entrain que j'ai toujours écrit ou dessiné, j'ai toujours aimé la musique (autant que "jouer de la musique")...  Bon, plaie d'enfance, longue histoire... Je ne suis pas musicienne.
     J'avais cette pensée, entre autre en songeant au rap français. Je n'aime pas particulièrement le rap (mais mon conjoint étant français, j'entends relativement parler du rap français). Ces rappeurs sont jeunes et par leurs chansons, dénoncent l'injustice social, les erreurs politiques, etc. Le rap français est souvent vu comme "haineux", alors qu'il se veut (selon les jeunes) comme la voix de la vérité qu'on veut taire.
     Je ne suis pas musicienne et encore moins une rappeuse (ce ne serait pas mon genre de musique de toutes façon!!) et je trouvais cela bien triste en cette période de manifestations où j'aimerais faire entendre ma voix avec tout ce qui se passe sur la scène politique... Un genre de musique qui "s'amène facilement dans les rues"... Mais je ne suis ni chanteuse, ni musicienne. Quel dommage.

     Et les instants qui ont suivit, comme si mon hémisphère cérébral droit (le côté intuitif, créatif, visuel, artistique...) répondait à mon gauche (côté logique, langage, mathématique...), je me suis mise à voir des images représentatives des messages que j'aimerais exprimer. 
     Eurêka! Je ne suis pas musicienne, mais je suis dessinatrice, peintre et infographiste! Ce n'est pas rien!

     De retour à la maison... paf, ça me reprend. Le fichu blocage de merde qui me suit depuis (trop) longtemps. Je ne sais pas par où commencer, je fige, j'ai l'impression que "je n'ai pas le temps parce que je suis avec ma fille" (alors que je n'ai même pas essayé quoique ce soit). C'est comme si je figeais devant la peur de l'échec, la peur de ne pas réussir...
     Ne pas réussir quoi, merde? Échec de quoi?? Depuis quand je pense à un dessin en fonction de "réussite ou d'échec", comme si ma vie en dépendait? Le dessin, comme la peinture, a toujours été une expérience de plaisir, de jeux, d'expérimentation, d'exploration (couleurs, techniques, médiums différents...), alors d'où me vient cette idée absurde de performance qui m'empêche de faire quoique ce soit!??
     Je trouve ça irritant au plus haut point! Est-ce que quelqu'un pourrait me dire...!???

     Vos commentaires sur le sujet sont les bienvenus!!
     Merci!  =)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire